Comment bien choisir son bois de chauffage ?

Le chauffage au bois a plusieurs atouts. D’abord, c’est une source d’énergie renouvelable pour laquelle l’État français encourage l’utilisation. Du fait de son caractère écologique, la majorité des habitants de France l’utilise à grande échelle. En effet, les émissions de carbones que génère la combustion du bois sont égales à celles générées par un bois en décomposition. C’est pourquoi il est donc important de savoir bien choisir son bois de chauffage.

Les secrets pour bien choisir son bois de chauffage

Il est important de bien choisir le bois de chauffage à utiliser. D’abord, un bois de chauffage de qualité permet d’avoir un meilleur rendement. À l’inverse, le bois de mauvaise qualité est très polluant. En plus de dégager plus de fumée, il a tendance à endommager les appareils de chauffage.

Comment bien choisir son bois de chauffage ?

Pour un bon choix de son bois de chauffage, vous devez prendre les meilleures précautions quand vous optez pour les bûches. Il faut donc un bois sec, qui est fendu, et dont on peut enlever l’écorce facilement. De ce fait, voici les éléments à prendre en considération :

  • Les essences : Il est souhaitable d’utiliser du bois issu d’arbres durs. Ce type de bois produit plus de chaleur avec une combustion lente ;
  • Le taux d’humidité : Les bois secs ont l’avantage de se consumer lentement, leur émission de fumée est faible et ils brûlent mieux ;
  • La taille des bûches : Si les bûches qui ont une taille allant de 10 à 15 cm se consument mieux, les bûches de 25 et 33 cm sont celles qu’ils donnent de meilleurs résultats.

L’Exemple des pellets ou granulés de bois

Les pellets ou granulés de bois sont fabriqués à partir de copeaux et de sciure recyclés. Ils sont de nature économique et écologique et sont pratiques à utiliser. En fait, les pellets de bois se salissent peu et sont facilement stockables (voir sur www.bois-chauffage-de-lerdre.fr). Ainsi, pour bien choisir ses granulés de bois, voici les points à considérer :

  • Les taux de fines doivent être en dessous de 1 %, sinon les pellets risquent de brûler trop vite tout en endommageant au passage l’appareil de chauffage. En effet, plus la densité est élevée, moins il y a de taux de fines ;
  • Le taux d’humidité quant à lui doit se situer entre 8 et 10 %. Lorsque les granulés sont humides, ils brûlent lentement et le rendement est réduit ;
  • L’absence d’additifs : Certains granulés contiennent des additifs bien que cela ne soit pas nécessaire. De ce fait, ils produisent beaucoup plus de cendres et dégagent des gaz à effet de serre.

Comment reconnaît-on un bois bien sec ?

La qualité d’un bois dépend en réalité de son niveau de séchage. Pour reconnaître un bois sec, il doit être sans écorce et idéalement sec au toucher. Il existe également une technique qui est appropriée pour la vérification. Cela consiste à taper deux bois l’un contre l’autre afin d’obtenir un bruit sec.

En effet, un bois sec contient généralement 20 % d’humidité. Un tel résultat requiert que le bois soit séché au moins pendant deux années.

En outre, il convient de sécher le bois pendant deux années à l’abri de la pluie. Si cette technique semble difficile à appliquer, on peut aussi attendre l’été pour commander du bois. Dans ce cas, privilégiez le bois fendu puisqu’il sèche plus vite. Ensuite, lorsqu’il est temps de le brûler, il faut d’abord le mettre près du poêle ou de la cheminée.